Vers la version texte
Sommaire

Contraste: lumineux foncé
Taille des caractères light
Deutsch Francais Sprache wechseln

Comment se comporter dans les réserves naturelles

Zone C
La fagne exerce une véritable attraction sur les touristes. Les personnes en quête de détente aiment jouir de ce paysage inhabituel en y faisant des promenades, des randonnées à bicyclette et du ski de fond. Le sol fagnard est cependant le plus fragile de tous les éléments constitutifs du paysage de la région. Afin de contrôler les dommages qui pourraient être causés par le tourisme, des mesures ont été prises pour organiser les incursions touristiques sur le haut plateau.

Suite à l'introduction, en 1992, de mesures réduisant progressivement l'accès aux Hautes-Fagnes, la réserve naturelle fut divisée en zones B, C et D. Quiconque pénètre sur ce territoire, doit prêter attention à cette répartition et respecter les règles suivantes:

  • Les chiens et les bicyclettes ne sont pas admis.
  • Il est défendu de s'écarter des chemins balisés, de fumer, et d'allumer un feu.
  • Le visiteur est tenu de déposer ses déchets dans la poubelle la plus proche ou d'emmener sa propre poubelle avec lui.
  • Il est fortement conseillé d'éviter de faire trop de bruit, de ne pas importuner les animaux et de ne pas endommager la flore.

Les zones B sont, en règle générale, sont ouvertes toute la journée au grand public. Pour faire une promenade dans les Zone C, par contre, il est obligatoire d'être accompagné par un guide officiellement reconnu par le Ministère de la Région wallonne. Pour de plus amples informations, n'hésitez pas à vous adresser au Centre informations-visiteurs des Fagnes.

Pendant la période de reproduction des tétras-lyres, de la mi-mars à la fin juin, les zones C sont fermées aux groupes accompagnés de guides aussi. Quant aux zones D, elles sont totalement inaccessibles au public. Outre le fait d'introduire ces différentes règles d'accès, guider le visiteur supposait aussi une réorganisation des sentiers de randonnée des Fagnes. Les sentiers qui traversaient des tourbières intactes furent fermés et remplacés par des sentiers équipés de points d'observations et de tables d'informations, tracés dans des zones moins fragiles. Le ski de fond dans les Hautes-Fagnes n'est permis que sur les pistes forestières prévues à cet effet et situées à la périphérie, voire à l'extérieur, de la réserve naturelle.

La bicyclette n'est autorisée qu'en dehors de la réserve naturelle, dans les forêts avoisinantes, et uniquement sur le réseau cyclable balisé.

Le feu est le plus grand ennemi d'une région de tourbières; il peut même aller jusqu'à menacer les visiteurs. Donc, en cas de sécheresse, toutes les Fagnes, à l'exception de la petite fagne de Poleûr, sont fermées. De petits fanions rouges et triangulaires placés aux points d'accès avertissent du danger et de la fermeture de la région aux visiteurs. Les itinéraires de promenade se limitent alors aux sous-bois voisins de la réserve naturelle.

Grâce à toutes ces mesures, il est maintenant possible d'appliquer un système complet et détaillé de protection de la nature fagnarde et, ainsi, d'en préserver les caractéristiques. Dès 1966, le Conseil européen de Strasbourg a d'ailleurs décerné le "Diplôme de la protection de la nature" aux Hautes-Fagnes, pour leur valeur écologique.



Vers le haut de la page